La pince Kocher

Kocher

La pince Kocher, quel drôle de nom?

Pourquoi pas libellule ou papillon?

Cette pince tient son nom de Emil Theodor Kocher qui était un chirurgien suisse de la fin du 19ième siècle et qui est célèbre pour avoir beaucoup travaillé sur la glande thyroïde. Il a même obtenu le prix Nobel de médecine en 1909!

Pince Kocher en chirurgie

Emil Theodor Kocher donne donc son nom à la pince Kocher, qui est une pince en forme de ciseaux avec en embout de type pince plate striée d’une largeur assez importante. La pince Kocher peut avoir un embout avec griffe ou non. Les pinces avec griffe sont surtout utilisée en chirurgie pour la préemption de la peau, péritoine, plèvre, etc… En gros la pince et la griffe permettent d’attraper et de tirer avec force sur les structures tissulaires. Un système de crans permet également de bloquer l’écartement de la pince. La pince Kocher permet ainsi de clamper les vaisseaux en chirurgie, et d’attacher à la table opération les structures étirées.

Les pinces Kocher peuvent également servir à porte aiguille pour réaliser des sutures. Dans les kits de suture à usage unique il arrive qu’une Kocher remplace le porte-aiguille mais ce n’est pas idéal car elle est un peu large pour les petites aiguilles et les travaux de précision.

Pince Kocher et infirmiers

Dans la pratique infirmière la pince Kocher permet de clamper les divers tuyaux et sondes dont sont affublés les patients. La griffe n’est ici pas indispensable et les infirmiers utilisent souvent le modèle de pince Kocher sans griffe. Personnellement je vous conseille de tout de même de prendre une Kocher à griffe, elles sont plus polyvalentes et la griffe permet de bloquer les deux parties de la pince dans le plan horizontal.

Pour terminer je suis sur que vous connaissez un autre usage de la pince Kocher. Et oui c’est elle qui tient le rouleau de collant à la poche des tenues d’infirmière!

En bref la pince Kocher c’est le gros bras de chirurgiens et la meilleure amie des infirmièrs!